1. La corruption en Tunisie, introduction

Ben Ali dégage !

Faire l’éloge de la corruption en Tunisie ? Ne faudrait-il pas être fou pour imaginer qu’elle puisse être utile ? De la part du peuple tunisien, la corruption fait l’objet d’une colère assourdissante. Phénomène omniprésent depuis le sommet de l’État jusqu’au plus humble poste de police, le passe-droit, le petit arrangement, la volonté de profiter, le clientélisme, le népotisme … La corruption est partout et le rejet qu’elle inspire a unifié la jeunesse tunisienne lors de la révolution de 2011 [1]. Dégage ! La rage de la jeunesse tunisienne a connu un retentissement mondial, le régime Ben Ali a été mis KO et le dictateur exilé.

Mais après la révolution la corruption était encore là. Pire encore, elle s’était amplifiée.

La corruption ne disparaît pas parce qu'on la rejette

Car rejeter n’est pas comprendre. Et désapprouver n’est pas réparer. Le point de vue moralisateur, celui de certaines ONG, l’attitude de tous les hypocrites se focalise sur la dénonciation du phénomène et de ses effets dévastateurs. Au risque de passer à côté de toute réelle compréhension. De ne pas comprendre que si la corruption est pratiquée, c’est qu’elle répond à des besoins. Qu’elle est perçue comme utile. Indispensable même.

Et ce n’est qu’en comprenant cette utilité que l’on pourra prendre la mesure du phénomène et trouver des moyens pour limiter ses effets négatifs.

Cet écrit propose une plongée au cœur de la corruption. Laissant temporairement de côté tout point de vue moral, il s’agira de comprendre en quoi la corruption est utile, comment elle tente de remédier à d’autres dysfonctionnements, pires encore ? Et pourquoi tant de personnes ont recours à elle, malgré le fait qu’ils n’en approuvent pas plus que d’autres, et qu’ils ne sont ni plus ni moins honnêtes que leurs concitoyens.

Cet écrit est destiné aux jeunes, aux rêveurs et aux utopistes. A tout ceux qui ont un jour rêvé que la Tunisie puisse s’inventer un chemin, sortir de l’ornière, relever la tête. Devenir un pays que les jeunes n’aspirent plus à quitter et où il fait intrinsèquement bon vivre.

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_tunisienne

 

  Que faire de la corruption en Tunisie ? Page suivante sur la corruption

 

Ce site utilise Google Analytics. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.