Coaching de partenariat


Créer les conditions d'un réel engagement.

Il ne suffit pas de s'afficher ensemble pour créer un réel partenariat. Encore faut-il savoir appaiser les craintes, créer de réelles structures de coopération, exprimer les complémentarités dans l'action.

Idées clefs :

Echanger sur les attentes et les intérêts mutuels. Le partenariat ne tiendra pas la route si à la base les idées, les attentes et surtout les engagements n'ont pas été explicités par soi-même et par ses partenaires. A quand cet échange ?

Déterminer les complémentarités. Le partenariat, c'est pour obtenir des contrats, élargir l'activité, financer un projet, etc. Au-delà des complémentarités dans l'offre, il y a le partage des forces et des faiblesses. Comment les détecter ?

Définir les entrées et les sorties par étapes. Définir les étapes d'un partenariat, c'est définir ses conditions de succès. Les entrées et les sorties d'un partenariat permettent de générer des situations gagnant-gagnant à tous les moments. C'est également un moyen d'efficace d'engager l'autre vers plus de coopération.

Traverser les phases de crise et de performance. Chaque partenariat connaît des phases successives d'euphorie, de crise et de performance. Mieux vaut savoir dans quel cycle on se trouve afin d'ajuster sa stratégie !

Identifier et gérer les zones de risques. Les partenariats échouent fréquemment pour les raisons suivantes : défections, manque de distance (partenariat entre amis), désaccords sur la valeur attribuée au travail fourni et l'évaluation des résultats obtenus. Mal gérer ces points peuvent mettre à péril le partenariat ! Il s'agit alors d'en parler au plus tôt afin d'éviter les échecs.

Partenariat de façade ou réelle synergie ?

Il ne suffit pas d'afficher les noms de ses partenaires sur un site web pour parler de partenariat ! Les clients auront vite fait de distinguer les fausses coopérations à la lumière de la qualité des services fournis.

Un partenariat est une co-construction pragmatique. Chacun est libre de définir ses contributions, de s'engager par étapes et de gérer sa sortie. Il faut prendre le temps de faire émerger une vision commune. De mettre en place les structures d'engagement et de désengagement. D'organiser les complémentarités.

Il en résulte un sentiment de sécurité et de motivation qui donne tout son sens au partenariat.

Modalités du Coaching :

- Coaching de groupe ou individuel selon état d'avancement du partenariat.

Répondez à cet article :

Votre nom (ou pseudonyme)
Votre commentaire*

Soumettre

1 commentaire(s)

Par Bruno Cappelle le 13/02/2013

C'est complexe le partenariat dans un contexte de consultants qui travaillent comme freelance. Créer des liens, des tissus valables et qui tiennent demande une sacré dose de patience et de développement d'une vision commune et partagée.