Définition de la Systémique : Un regard “Entreprises”


Véritable “méthodologie d'action sur les problèmes ouverts et interdépendants dans les systèmes sociaux” la systémique d'aujourd'hui (dite “de troisième génération”) s'intéresse aux équipes, entreprises, systèmes d'organisation (…) auxquelles elle propose des outils d'analyse stratégique, de constructions et de pilotage de projets.

Problème borné ou problème ouvert ?

L'école a formé plusieurs générations à cette logique qui consiste à apporter des solutions précises à des problèmes “bornés”, c'est-à-dire clairement définis. Seul hic : les situations réelles dans les entreprises et les administrations ne ressemblent pas à cela. Ils sont “ouverts”, c'est-à-dire que les données sont sujettes à interprétation. Qu'il existe de nombreuses pistes de solution. “Dans quel contexte est-ce que mon organisation est susceptible d'évoluer dans cinq ans ?” ; “Comment s'organiser pour que les employés gardent le moral ?” ; “Comment modifier l'organisation des services de R & D pour leur donner plus de réactivité ?” ; “Quelle politique de formation mener pour répondre aux futurs besoins de compétences ?” Etc.

La systémique : Agir dans un monde d'interdépendances

La systémique, telle qu'elle est présentée ici (systémique de 3ème génération) peut se définir comme “une méthodologie d'action sur les problèmes ouverts et interdépendants dans les systèmes sociaux”.

puce-32883.gif Méthodologie d'action : La systémique est orientée vers l'action. Elle sert avant tout à construire des avants projets d'organisation, de développement, de changement (stratégie, RH, management).
puce-32883.gif Problèmes ouverts : C'est-à-dire complexes, subissant l'influence de nombreuses variables interdépendantes, pouvait évoluer de nombreuses façons, être résolu de plusieurs manières.
puce-32883.gif Interdépendants : La systémique prend en compte les interdépendances entre les différents aspects d'une situation (financière, organisationnelle, stratégique, technique, humaine, sociale, psychologique, etc) et contribue à la construction de projets satisfaisants sur tous les plans.
puce-32883.gif Dans les systèmes sociaux : Les équipes, les organisations, les entreprises, les administrations… Ces systèmes ont des comportements sensiblement différents de celui des systèmes biologiques (organisme multicellulaire, éco-systèmes) ou techniques (réseau informatique, système cybernétique).

La cybernétique

On trouvera, en parcourant le web ou ailleurs d'autres définitions sensiblement différentes. Celles-ci font souvent de référence à la cybernétique, aussi appelée systémique de 2nde génération. Son fondateur, Norbert Wiener, l'avait à l'origine définie comme “la science de la communication et du contrôle chez l'animal et la machine”. Cette définition est ambiguë : le champ de la cybernétique inclut-il les êtres humains ? Les organisations ?

Un statut émergent

La systémique appliquée aux organisations est une science émergente dont les premières publications remontent aux années 1970. Elle met en avant de nombreux outils pour l'analyse stratégique, la construction d'avants projets de changement, le pilotage de projets multiniveaux.

Cette discipline émergente recrute ses professionnels dans les champs d'activité qui l'ont développé : spécialistes du management et du pilotage de projet, écologues (applications environnementales), psychologues (applications thérapeutiques), etc.

Issue pour l'essentiel de cercles anglo-saxons, la systémique est encore peu connue du grand public Français, et notamment des managers.

Répondez à cet article :

Votre nom (ou pseudonyme)
Votre commentaire*

Soumettre

0 commentaire(s)