Karl E. Weick, Sensemaking in Organizations, Sage Publications, Thousand Oaks California, 1995.


arton28.jpg

L'auteur dénonce la focalisation actuelle sur les processus de prise de décision dans la recherche sur les organisations. Les modèles soi-disant "rationnels" de prise de décision passent à côté, selon lui, du processus le plus important : le "sense making", ou "construction du sens".

Ce livre explore donc les propriétés du sensemaking, ses processus internes et externes à l'organisation, ses conséquences sur le choix des priorités et sur l'allocation de ressources dans l'entreprise.

Commentaire : "Donner du sens", tel est le leitmotiv des DRH et de leurs responsables de communication. Mais comment le sens se construit-il ?

Karl E. Weick explore les méandres du "sensemaking" et les mécanismes à la fois si spontanés, si évidents et si inattendus par lesquels un homme, un groupe ou une entreprise donne du sens à une situation. Et s'il s'agit d'une situation à problème, et du sens que les cadres supérieurs attribuent à la situation, le sensemaking devient souvent un jeu dont la mise est immense.

Karl E. Weick est trop universitaire et trop élégant ("east coast", diraient les américains) pour chiffrer avec précision combien cela coûte, quand on attribue des significations à tort et à travers dans les organisations. Mais son livre est truffé d'exemples fort parlants. La lecture en est rendue agréable.

Et on finit par se dire que ça doit coûter bonbon.

L'auteur : Karl E. Weick est Professeur en Psychologie et en Organisation Comportementale à l'Université du Michigan. Il a aussi été l'éditeur de Administrative Science Quarterly.

Répondez à cet article :

Votre nom (ou pseudonyme)
Votre commentaire*

Soumettre

0 commentaire(s)